ADVERTISEMENT

Qu’est-ce que Cardano (ADA) ? – Blockchain de 3ème génération

Qu’est-ce que Cardano ?

Cardano est un projet de Blockchain, également appelé Blockchain de 3ème génération en raison de sa philosophie scientifique, conçu et développé par une équipe de scientifiques et ingénieurs du monde entier. L’objectif du projet est de développer une technologie sécurisée, flexible et évolutive qui peut donc être utilisée par plusieurs millions d’utilisateurs.

Contrairement à d’autres projets, Cardano poursuit une politique qui cherche à concilier les besoins de l’utilisateur et ceux des autorités de réglementation, en combinant la protection de la vie privée et la réglementation. La vision de Cardano est que le projet conduira à une plus grande intégration financière mondiale pour tous en offrant à tous un accès ouvert à des services financiers équitables. Cardano veut concevoire une plateforme technologique sur laquelle les applications financières peuvent être développées et exécutées.

Cardano a fondamentalement de grandes similitudes avec Ethereum. Cardano est une plateforme comme Ethereum, EOS ou NEO qui permet la création de nouveaux jetons et applications décentralisées (dApps) et de contrats intelligents. D’un point de vue technique, cependant, il existe des différences majeures dont nous parlerons plus loin.

La devise cryptée de Cardano est ADA. Comme n’importe quelle monnaie cryptographique, Ada permet à l’utilisateur d’envoyer des actifs au sein du réseau Cardano de manière transparente sur Internet, de manière sûre et rapide. Vous pouvez trouver le prix actuel de l’ADA sur notre page graphique.

Histoire Cardano

Cardano a été fondée par les co-fondateurs d’Ethereum Charles Hoskinson et Jeremy Wood après que tous deux aient quitté le projet Ethereum après un désaccord sur le développement futur. Alors que les fondateurs ultérieurs de Cardano voulaient créer une entreprise commerciale derrière Ethereum, le groupe de Vitalik Buterin a pu s’affirmer en créant une fondation caritative derrière ce projet.

Logiquement, Hoskinson et Wood ont fondé une société, Input Output Hong Kong (IOHK), pour gérer la recherche et le développement de Cardano.

Entre septembre 2015 et janvier 2017, Cardano a mené une ICO publique qui a levé un total de 62 millions de dollars US. Environ les deux tiers de tous les jetons Ada ont été vendus.

Cardano a été officiellement lancé le 29 septembre 2017. Actuellement, le projet est encore à l’ère du bootstrap (« Byron »). Dans l’ère du bootstrap, lorsque les gens achètent ou vendent Ada, la transaction est automatiquement déléguée à un pool de nœuds de confiance qui gèrent le réseau. Ils ne reçoivent pas de récompenses en bloc dans cette phase du projet. IOHK travaille actuellement sur de nombreuses améliorations et fonctionnalités. La prochaine phase « Shelley » doit être introduite en 2019. Au cours de cette phase, le projet deviendra un système entièrement décentralisé et autonome.

S’ensuivra l’ère « Goguen », dans laquelle l’intégration des contrats intelligents est prévue. Viennent ensuite la phase « Basho », qui vise à améliorer la performance, et enfin la phase « Voltaire », qui vise à ajouter un système de trésorerie et un modèle de gouvernance (« démocratie liquide »). La feuille de route complète peut être consultée ici.

L’organisation derrière Cardano

Comme déjà écrit, Charles Hoskinson a décidé de fonder la société IOHK afin de garantir un développement coordonné et planifié du projet. IOHK est responsable de la conception, du développement et de la maintenance de la plate-forme Cardano jusqu’en 2020.

En outre, à l’origine, deux autres institutions se sont occupées du projet Cardano : Emurgo et la Fondation Cardano, basée en Suisse. Emurgo est une société japonaise qui est aussi en train de promouvoir des partenariats avec d’autres sociétés commerciales et d’organiser le développement commercial de Cardano.

En particulier, la Fondation Cardano a été chargée de tâches administratives. En particulier, la Fondation était responsable des relations publiques, du droit des marques, du lobbying et de la coopération avec les gouvernements et les régulateurs. En octobre 2018, cependant, il y a eu une rupture entre IOHK/ Emurgo et la Fondation Cardano. En outre, Hoskinson a accusé la Fondation Cardano sous la direction de Michael Parsons d’inaction. C’est pourquoi IOHK et Emurgo ont décidé de reprendre les tâches de la fondation.

Cardano : 3ème génération de blockchain

Charles Hoskinson a reconnu que les chaînes de blocs de 2ème génération ont encore de nombreux problèmes ouverts pour réussir à long terme. Il s’agit notamment de l’évolution, de l’interopérabilité et de la durabilité. Cardano a développé (en partie) de nouveaux concepts et technologies à cet effet.

4.1 Évolutivité

En termes d’évolutivité, Cardano doit relever trois défis :

  1. Transactions par seconde (TPS)
  2. Réseau / Bande passante
  3. échelonnement des données

Transactions par seconde

Les Transactions par seconde (TPS) mesurent combien de transactions par seconde peuvent être écrites dans un bloc. Cependant, selon Hoskinson, ce n’est qu’une partie du problème de l’entartrage. Alors que Bitcoin 3-7 TPS et Ethereum 10-20 TPS créent, cela est loin d’être suffisant pour accueillir des millions d’utilisateurs. La solution à ce problème est l’algorithme de Proof-of-Stake de Cardanos Ouroboros, dont nous parlerons a la longue.

Réseau

Un autre défi est le réseau, qui aura également une demande exponentiellement croissante pour les ressources du réseau avec des millions d’utilisateurs comme la demande augmente avec le nombre de transactions. La demande augmentera dans des régions de plusieurs centaines de téraoctets, voire d’exabytes.

Par conséquent, il sera impossible de maintenir une topologie de réseau homogène dans laquelle chaque nœud transmet chaque transaction et message. Tous les nœuds n’auront pas les ressources nécessaires. Pour résoudre ce problème, Cardano a l’intention d’utiliser une technologie appelée RINA.

Mise à l’échelle des données

Comme la chaîne de blocs doit stocker les données pour toujours, il y aura une quantité énorme et sans cesse croissante de données à mettre à l’échelle (« Data Scale »). Le problème est évident. Si chaque nœud doit conserver une copie complète de l’ensemble de la chaîne de blocs, cela ne sera pas possible pour chaque nœud du point de vue des ressources. La solution est que tous les nœuds n’ont pas besoin de toutes les données. Les approches de solution incluent donc en détail :

  • Élagage
  • Abonnements
  • Compression.

Interopérabilité

Charles Hoskinson pense qu’il n’y aura pas une seule monnaie cryptée à utiliser à l’avenir. C’est pourquoi Cardano vise à permettre aux différentes chaînes de blocs de communiquer les unes avec les autres. La vision de Cardano est de créer un « Internet de chaînes de blocage » dans lequel il n’y a pas d’intermédiaire.

Une solution à ce problème devrait être pour Cardano, Sidechains. Le concept existe dans l’espace cryptographique depuis un certain temps déjà. En termes simples, les sidechains sont des chaînes de blocs parallèles qui peuvent communiquer avec la chaîne de blocs principale.

En outre, Cardano s’efforce de se conformer à toutes les règles de conformité existantes : KYC (Know Your Customer), AML (Anti Money Laundering), ATF (Anti Terrorist Financing). Pour ce faire, Cardano fournit des métadonnées pour chaque transaction.

Durabilité

Selon M. Hoskinson, la durabilité est le défi le plus difficile à relever. Fondamentalement, cela signifie que des développements  doivent être effectués sur le système. Cela nécessite des ressources financières. Pour Hoskinson, le patronage et l’OIC n’ont aucun sens. Le favoritisme conduit à la centralisation, tandis que les OCI fournissent des ressources à court terme pour l’écosystème, mais produisent en même temps un nouveau jeton inutile.

Pour cette raison, Cardano est orienté vers le système de trésorerie de Dash. Chaque fois qu’un bloc est ajouté à la chaîne de blocs, une partie des récompenses est ajoutée au Trésor (« Treasury »). Si des fonds sont nécessaires pour le développement, ils peuvent être alloués.

À cette fin, Cardano a élaboré un modèle de gouvernance « démocratie liquide » dans lequel les parties prenantes peuvent voter sur une proposition de répartition des fonds.

Ada : Proof-of-Stake d’Ouroboros

A l’instar du futur « Casper » d’Ethereum, Cardano s’appuie également sur un PdS. Cela signifie qu’il n’y a pas de mineurs dans le réseau Cardano responsables de la validation des transactions.

Un nouvel algorithme de Proof-of-Stake Ouroboros a été développé pour Cardano. La différence fondamentale entre Ouroboros et Casper d’Ethereum ou d’autres algorithmes similaires réside dans la manière dont les bénéficiaires de la prime de blocage (validateurs) sont sélectionnés.

L’idée de base de l’Ouroboros Proof of Stake est qu’un noeud est sélectionné pour créer un nouveau bloc avec une probabilité proportionnelle au nombre total d’Ada. Cela signifie que plus une partie prenante a d’Ada, plus elle peut gagner au fil du temps.

En principe, chaque nœud ayant un solde créditeur Ada supérieur à 0 est appelé « stakeholder ». Lorsqu’un nœud est sélectionné pour créer un nouveau bloc, il s’appelle un repère d’emplacement. Le chef de machine à sous écrit les transactions dans un bloc, signe ce bloc avec sa clé secrète et publie le bloc dans le réseau.

Un problème fondamental dans ce processus électoral est le caractère aléatoire. Pour ce faire, Cardano utilise une approche de calcul multipartite (MPC) dans laquelle chaque électeur effectue indépendamment une action appelée tirage au sort (Coin-Fllipping Protocol).

Cardano vaut-il la peine d’être investi ?

Cardano est un projet qui se concentre moins sur le marketing bruyant et qui adopte plutôt une approche scientifique pour développer une chaîne de blocs de 3ème génération. En conséquence, Cardano se développera progressivement pour offrir plus de fonctionnalités, y compris des contrats intelligents, des chaînes latérales et l’informatique multipartite.

Si vous êtes maintenant intéressé par l’achat de Cardano (ADA), vous pouvez visiter notre tutoriel – comment et où acheter ADA.

Pour des informations détaillées, nous recommandons la vidéo d’explication suivante à Cardano de Charles Hoskinson.

About Author

Jake Simmons

Jake Simmons est un passionné des crypto-monnaies depuis 2016, et depuis qu'il a entendu parler de Bitcoin et de la technologie de bockchain, il s'intéresse à ce sujet chaque jour. Au-delà des crypto-monnaies, Jake a étudié l'informatique et a travaillé pendant 2 ans pour une startup dans le secteur de la blockchain. Au CNF, il est responsable des questions techniques. Son but est de rendre le monde conscient des crypto-monnaies d'une manière simple et compréhensible.

Les commentaires sont fermés.

Follow us to the moon!

Send this to a friend