SEC contre Ripple: Deaton dépose une demande d’intervention des détenteurs de XRP comme tiers défendeurs

  • John E. Deaton a déposé hier une motion d’intervention dans l’affaire Ripple contre la SEC au nom de 6 000 investisseurs XRP à ce jour.
  • Si la motion est approuvée par le juge Torres, les détenteurs de XRP pourront apparaître comme tiers défendeurs dans le procès.

Comme CNF l’a rapporté, la pétition de John E. Deaton au nom de tous les détenteurs de XRP contre la Securities and Exchange Commission (SEC) des États-Unis a gagné une attention et une notoriété importantes ces derniers jours. Avec sa pétition, Deaton a non seulement exposé l’incohérence et l’ambiguïté de la SEC dans son raisonnement, mais il demande maintenant aussi à devenir « partie » du procès de la SEC pour donner une voix aux investisseurs XRP.

À cette fin, Deaton, associé directeur du cabinet d’avocats, a déposé hier une « motion pro hac vice et une motion d’intervention au nom des détenteurs de XRP » dans le litige de Ripple avec la SEC. Dans la lettre adressée à la juge Analisa Torres, M. Deaton indique avoir été contacté par plus de 6 000 membres de la communauté:

Les Intervenants proposés, les détenteurs de XRP, sont un groupe de non-parties référencées dans la réponse de Ripple. Bien que je n’aie pas été contacté par les millions de détenteurs de XRP référencés dans la réponse de Ripple, j’ai été contacté par bien plus de six mille de ces détenteurs de XRP demandant que leurs voix individuelles et collectives soient entendues.

Si la requête du juge Torres est approuvée, les détenteurs de XRP, représentés par Deaton, pourront apparaître comme tiers défendeurs dans l’affaire opposant Ripple à la SEC afin de protéger leurs propres intérêts.

Deaton fera-t-il pencher la balance en faveur de Ripple et de XRP?

Comme l’indique un communiqué de presse publié sur le site CryptoLaw de Deaton, la poursuite de la SEC contre Ripple et ses dirigeants a causé plus de 15 milliards de dollars de pertes pour les détenteurs de XRP. Deaton a donc déposé une pétition pour une ordonnance de mandamus devant le tribunal fédéral de district de Rhode Island le 1er janvier 2021, exhortant la SEC à modifier sa plainte pour limiter l’impact sur les détenteurs de XRP.

Le 5 mars, la SEC a répondu par une motion de rejet de la pétition, arguant que « le tribunal de district des États-Unis pour le district sud de New York est le seul forum » pour déterminer le statut de XRP en tant que valeur mobilière ou non mobilière. Par conséquent, Deaton demande maintenant à intervenir:

Si le District Sud de New York est le lieu exclusif pour des décisions qui se sont déjà avérées avoir un impact massif sur les détenteurs de XRP et sont susceptibles de fixer le cap pour l’avenir de toutes les crypto-monnaies aux États-Unis, alors c’est là que nous devons aller. […]

Ripple, Larsen et Garlinghouse se concentrent sur la défense de leurs intérêts contre l’attaque de la SEC, et les 1,3 milliard de dollars que l’agence leur demande en dommages et intérêts. Ce n’est pas à eux de défendre mes intérêts, ou ceux de tout autre détenteur de XRP. Nous ne leur avons pas acheté de XRP, et nous n’avons pas considéré le succès de Ripple en tant que société lorsque nous l’avons acheté. C’est à nous de nous défendre contre la SEC.

About Author

Jake Simmons has been a crypto enthusiast since 2016, and since hearing about Bitcoin and blockchain technology, he's been involved with the subject every day. Beyond cryptocurrencies, Jake studied computer science and worked for 2 years for a startup in the blockchain sector. At CNF he is responsible for technical issues. His goal is to make the world aware of cryptocurrencies in a simple and understandable way.

Les commentaires sont fermés.