IOTA lance un testnet public pour la phase 2 de Chrysalis

  • La Fondation IOTA a publié un premier testnet public pour la phase 2 de Chrysalis.
  • Il s’agit d’une première version alpha qui n’inclut pas encore la bibliothèque centrale iota.rs et Stronghold, entre autres choses.

La Fondation IOTA a franchi une nouvelle étape importante vers la sortie de la phase 2 de Chrysalis hier soir. La fondation open source à but non lucratif à l’origine du projet IOTA Tangle a annoncé le lancement d’un testnet public pour la phase 2 de Chrysalis, après avoir déjà testé la mise à jour en interne ces dernières semaines.

Le testnet pour Chrysalis phase 2 représente une réécriture complète du protocole et comprend plusieurs nouveaux composants qui permettront aux développeurs de commencer le travail initial de transition de leurs intégrations vers la mise en œuvre finale de IOTA 1.5. Cependant, la version publique initiale pourrait encore contenir des bogues, selon la fondation. En outre, des audits sont toujours en cours et des changements sont introduits en parallèle.

Il est à noter que tous les composants sont à un stade alpha précoce, avec un audit en cours. Il y aura des bogues et les choses vont se casser.

Comme l’a expliqué Jakub Cech, directeur technique de la fondation IOTA, « la sortie de la phase 2 de Chrysalis sur le réseau principal d’IOTA sera la plus grande mise à niveau que le réseau IOTA ait jamais connue. Une réécriture complète du protocole qui prépare le terrain pour son adoption et nous rapproche de la version 2.0 d’IOTA »

Voici ce que le nouveau testnet IOTA Chrysalis phase 2 apporte à la table

Les développeurs peuvent s’attendre à une foule de nouvelles fonctionnalités qui seront désormais disponibles pour les tests. Entre autres, le testnet comporte un nouveau robinet pour recevoir des jetons afin de tester les transferts vers le portefeuille CLI et plus tard vers le portefeuille Firefly, ainsi qu’un nouveau portefeuille CLI construit sur wallet.rs qui permet aux développeurs d’effectuer des opérations de base sur les jetons de valeur et de créer des intégrations.

En outre, le testnet fournit également une nouvelle bibliothèque wallet.rs avec des reliures JS via Neon. Le wallet.rs est une bibliothèque de portefeuilles à usage général écrite en Rust qui sera utilisée par le portefeuille CLI, ainsi que par Firefly à l’avenir. La bibliothèque contient toute la logique pour créer des portefeuilles et les intégrer sur les échanges.

La nouvelle bibliothèque de portefeuilles iota.rs avec des reliures JS via Neon est également sortie avec le nouveau testnet. Il s’agit d’une nouvelle bibliothèque expérimentale écrite en TypeScript qui permet aux utilisateurs de tester les nouvelles API de Chrysalis, y compris l’envoi de transactions de valeur et de données et la gestion des pairs et des adresses.

L’objectif de la première version alpha est de permettre aux développeurs ayant une intégration existante du protocole IOTA de commencer à tester et à fournir un retour d’information sur les nouvelles bibliothèques et les nouveaux composants. Ensuite, d’autres bibliothèques seront mises à disposition sur le réseau testnet, notamment la bibliothèque centrale iota.rs et le support de Stronghold.

About Author

Jake Simmons has been a crypto enthusiast since 2016, and since hearing about Bitcoin and blockchain technology, he's been involved with the subject every day. Beyond cryptocurrencies, Jake studied computer science and worked for 2 years for a startup in the blockchain sector. At CNF he is responsible for technical issues. His goal is to make the world aware of cryptocurrencies in a simple and understandable way.

Les commentaires sont fermés.