ADVERTISEMENT

La BCE teste les transactions privées: Concurrence pour Dash et Monero ?

  • La Banque centrale européenne (BCE) déclare qu’il est possible de mettre en place un système de paiement pour les CBDC sans porter atteinte à la vie privée des utilisateurs.
  • Le système serait partiellement anonyme et nécessiterait la participation de 4 parties aux transactions. Deux partis sont représentés par une autorité gouvernementale.

La Banque centrale européenne et l’Union européenne sont des institutions qui ont tout intérêt à mettre en œuvre une monnaie numérique centrale adossée (CBDC). La France sera le premier pays à tester l’euro numérique en 2020. L’un des problèmes auxquels est confrontée une CBDC est de sécuriser l’information de ses utilisateurs.

Récemment, le nouveau président de la Banque centrale européenne a présenté un projet de création d’un groupe de travail sur l’euro numérique. L’objectif du groupe serait de maintenir l’Union européenne à l’avant-garde de la concurrence des CBDC. Un nouveau développement ancien pourrait stimuler leurs efforts.

Transactions avec la blockchain Corda et limites du système

La Banque centrale européenne a publié un rapport intitulé « Exploring anonymity in central bank digital currencies ». Dans le document, l’institution financière présente sa solution pour effectuer des transactions anonymes avec un futur euro numérique. La Banque centrale européenne cherche à trouver un équilibre entre le respect d’un certain niveau de confidentialité pour les paiements électroniques et le respect de la réglementation.

Selon le rapport, l’institution financière a établi une preuve de concept (PoC) en coordination avec le Système européen de banques centrales (SEBC). Le PoC a été établi pour l’anonymat dans les monnaies numériques (CBDC) et utilise la blockchain Corda open-source.

Le système mis en place par le SEBC utilise la technologie du grand livre distribué (DLT) et implique la participation de quatre parties. L’expéditeur et le destinataire de la transaction plus un représentant de la banque centrale et un représentant de l’Autorité de lutte contre le blanchiment d’argent (AML). Par conséquent, les transactions sont partiellement anonymes, bien que le rapport souligne que les entités gouvernementales ne peuvent pas voir l’identité de l’utilisateur ou l’historique des transactions.

Chaque partie est représentée par un nœud qui utilise le CorDapp pour compléter les transactions. Pour garantir le respect de la vie privée, le système utilise, selon le rapport, des « coupons d’anonymat ». Toutefois, les utilisateurs ne peuvent transférer que des montants limités pour une période de temps préétablie.

De plus, les opérations au sein du système utiliseront des solutions pour lutter contre le blanchiment d’argent et le financement du terrorisme. L’institution financière affirme qu’il y a des limites à la protection de la vie privée qui peuvent être améliorées à l’aide de mécanismes tels que les clés publiques renouvelables, la preuve de connaissances nulles et l’informatique enclavée.

L’évolutivité du système et son interopérabilité doivent encore être testées et analysées par l’institution financière.

CBDC race: La Chine commence à piloter le Yuan numérique

D’autre part, l’intérêt de l’Union européenne pour le développement d’une monnaie numérique (CBDC) provient de la procédure judiciaire contre la Libra de Facebook. Dans un rapport publié par la présidence de l’agence, il a été révélé que les pièces stables ont un énorme potentiel que l’Union européenne doit exploiter.

En outre, l’Union européenne doit réaliser les progrès réalisés par la Chine. Le géant asiatique est en train de lancer sa phase d’essai du Yuan numérique. Elle dispose donc d’un avantage significatif sur l’Europe et d’autres pays dans le monde.

Le yuan numérique sera utilisé par les institutions bancaires et les partenaires de la banque centrale de Chine, dans sa première phase. Les implications de son lancement sur le marché de la crypto-monnaies sont inconnues. Toutefois, l’Union européenne a reconnu dans son rapport sur Facebook Libra qu’une monnaie mondiale stable pourrait avoir la capacité d’affecter l’économie mondiale.

Il reste à voir comment la solution de transaction de la BCE sera mise en œuvre. Son développement futur pourrait être un concurrent institutionnel pour des pièces privées telles que Monero et Dash.

Suivez-nous sur Facebook et Twitter et ne manquez plus aucune nouvelle ! Vous appréciez nos indices de prix?

Notre première recommandation: Achetez Bitcoin, Ethereum, XRP et Cardano chez eToro
Brokerddtrgegr
Etoro

✔️ Acheter 15 crypto-monnaies
✔️ CFD Bitcoin avec effet de levier
✔️ Assurance jusqu'à 20 000 euros
✔️ PayPal, SEPA, carte de crédit

etoro
**= Avertissement de risque: 75% des comptes CFD de détail perdent de l’argent en négociant des CFDs auprès de ce fournisseur.

About Author

Avatar

Reynaldo Marquez suit de près la croissance de la technologie Bitcoin et de la blockchain depuis 2016. Il a depuis travaillé comme chroniqueur sur les crypto-monnaies couvrant les avances, les chutes et les hausses sur le marché, les bifurcations et les développements. Il croit que les crypto-monnaies et la technologie de la blockchain auront un grand impact positif sur la vie des gens.

Les commentaires sont fermés.

Follow us to the moon!

Send this to a friend