La Corée du Nord multiplie par 10 le nombre de mines Monero pour éviter les sanctions internationales

  • Un nouveau rapport révèle que la Corée du Nord a multiplié par dix son exploitation minière de Monero depuis mai 2019.
  • L’exploitation minière de Monero est plus attractive que celle de Bitcoin pour la Corée du Nord. Principale raison: faible puissance de traitement requise et anonymat.

Un rapport du cabinet de recherche Recorded Future examine en profondeur les activités de la Corée du Nord en matière de crypto-monnaies. Le rapport, intitulé How North Korea Revolutionized the Internet as a Tool for Rogue Regimes, étudie les méthodes employées par le pays asiatique pour utiliser Internet comme une ressource et un moyen d’acquérir d’autres ressources, des personnes ayant des compétences dans certains domaines d’intérêt et des marchés noirs.

Monero déplace Bitcoin comme principale ressource de la Corée du Nord

Le rapport conclut que Monero a plus de valeur pour la Corée du Nord que Bitcoin. Depuis mai 2019, le pays a multiplié par dix ses activités minières de Monero. Selon l’étude, cela est dû au fait que Monero est moins exigeant en matière de puissance de traitement et offre l’anonymat. Cette dernière caractéristique de la crypto-monnaie est cruciale pour les opérations du pays.

La Corée du Nord est l’un des pays les plus lourdement sanctionnés au monde. Selon le rapport, les crypto-monnaies et Internet sont devenus l’outil le plus précieux de la Corée du Nord pour échapper aux sanctions imposées par les États-Unis et le Conseil de sécurité des Nations unies (traduit librement):

Nous estimons que les crypto-monnaies sont un outil précieux pour la Corée du Nord en tant que source de revenus indépendante et peu réglementée, mais aussi comme moyen de déplacer et d’utiliser des fonds obtenus illégalement.

Le principal fournisseur d’accès Internet du pays asiatique est la société russe TransTelekom. Depuis septembre 2019, le sous-réseau nord-coréen a été transféré dans sa totalité de la société chinoise Unicom à son partenaire russe. En outre, le rapport a constaté une augmentation progressive de la capacité de la bande passante nord-coréenne depuis octobre 2017. De ces constatations, la conclusion suivante est tirée (traduit librement):

Internet n’est plus seulement une fascination ou une activité de loisir, mais est devenu un outil essentiel pour les dirigeants nord-coréens.

La Corée du Nord a établi 3 sources principales de revenus à partir d’Internet. Concernant ses opérations avec les crypto-monnaies, le rapport indique que le pays dispose de fonds au moins en Bitcoin, Litecoin et Monero. Ces fonds ont été acquis par le biais de cyber-attaques, de la production et de l’exploitation minière. L’extraction de Bitcoin est restée constante tout au long de 2019 et représente une partie des activités minières de la Corée du Nord.

L’exploitation minière de Monero, comme mentionné, représente la plus grande partie et a augmenté au cours de 2019. En comparaison, en 2018, les activités minières de Monero et de Bitcoin étaient similaires.

L’augmentation de l’activité minière à Monero est enregistrée dans son port à haute performance 7777. Par conséquent, il y a des spéculations sur le fait que la Corée du Nord utilise des machines à haute capacité à un taux de hachage plus élevé. Cependant, le rapport n’a pas été en mesure de déterminer le taux de hachage spécifique des activités minières. Le rapport émet les hypothèses suivantes (traduit librement):

(…) l’activité est relayée par une adresse IP, qui, selon nous, héberge au moins plusieurs machines inconnues derrière elle.

L’anonymat complet de Monero et la conception non spécifiée de ses machines d’extraction ont fait de cette monnaie de la vie privée un atout vital pour le régime nord-coréen.

Les cyberattaques de la Corée du Nord

Le rapport Record Futures souligne également les différentes méthodes utilisées par la Corée du Nord pour attaquer les utilisateurs et voler des crypto-monnaies. De l’utilisation de fausses pages, à la création d’applications « commerciales » malveillantes et à la création de chats Telegram pour infecter les équipements. Les techniques de cyber-attaque de la Corée du Nord sont devenues plus sophistiquées et les revenus qu’elles rapportent au gouvernement sont estimés à plusieurs millions.

Suivez-nous sur Facebook et Twitter et ne manquez plus aucune nouvelle! Vous appréciez nos indices de prix?

About Author

Reynaldo Marquez has closely followed the growth of Bitcoin and blockchain technology since 2016. He has since worked as a columnist on crypto coins covering advances, falls and rises in the market, bifurcations and developments. He believes that crypto coins and blockchain technology will have a great positive impact on people's lives.

Les commentaires sont fermés.