Confirmé: Voici à quoi ressemblera en détail le panier de devises Libra de Facebook

  • Facebook a confirmé la composition exacte du panier de devises à un porte-parole financier du parti de gauche au parlement allemand.
  • D’après ce rapport, 50 % de chaque pièce de la Libra est composée de dollars américains et d’obligations du gouvernement américaines à court terme. L’article suivant explique quelles autres devises sont incluses.

Facebook a fait sensation au milieu de l’année lorsque le public a été informé que Facebook lancerait sa propre monnaie numérique, la Libra, qui est couverte par différentes devises fiat. En conséquence, Facebook a reçu une pluie de critiques, non seulement de la part du public, mais aussi de la part de divers gouvernements à travers le monde, y compris les États-Unis.

Afin d’obtenir une chance d’approbation, la Libra doit se conformer aux lois de nombreux pays à travers le monde. Ce n’est qu’alors que les gouvernements approuveront également l’utilisation de la cryptocurrency. Beaucoup de vents contraires soufflent actuellement de France et d’Allemagne. Dans une interview, le ministre français des Finances, Bruno Le Maire, a déclaré que la Libra « n’a aucune chance d’obtenir un permis en Europe » :

Toutes ces préoccupations au sujet de la Libra doivent être prises au sérieux. Je tiens donc à préciser que, dans ces circonstances, nous ne pouvons permettre le développement de la Libra sur le sol européen.

Le gouvernement fédéral allemand est également réticent à permettre aux entreprises privées de développer des monnaies numériques en Allemagne. Néanmoins, Facebook est actuellement en contact étroit avec les autorités régionales dans le monde entier afin de rendre l’introduction de la Libra aussi fluide que possible.

Voici à quoi ressemble en détail le panier de devises de la Libra

Comme CNF l’a rapporté plus tôt, la sénatrice américaine Virginia Mark Warner a déclaré son opposition au yuan chinois. Jusqu’à présent, il n’y a pas eu de chiffres officiels sur la composition du panier de monnaies. En réponse à une demande de Fabio de Masi, porte-parole financier du parti de gauche au Bundestag allemand, Facebook a annoncé que 50 % de chaque pièce de la Libra serait couverte par le dollar américain et les obligations à court terme du gouvernement américain. Le reste de la répartition se présente comme suit :

  • 50 % USD et obligations d’État américaines à court terme
  • 18% Obligations d’Etat libellées en euros et libellées en euros
  • 14 % Obligations d’État en yens japonais et japonais
  • 11 % Obligations d’État du Royaume-Uni et de la livre sterling
  •  7 % Obligations d’État en dollars singapouriens et en dollars singapouriens

Derrière chaque pièce de monnaie Libra se trouve la valeur du panier. L’émission de la Libra est donc limitée à ces devises, car elles ne peuvent être émises que si elles sont déposées sous forme d’espèces et d’obligations d’Etat. Facebook ne peut pas  » créer de l’argent à partir de rien  » comme les banques centrales du monde entier le font depuis des siècles.

L’administration de la Libra sera reprise par l’Association Libra basée en Suisse. Ce consortium comprend des poids lourds tels que Facebook, eBay, Uber, Paypal et Mastercard.

La Chine introduit sa propre crypto-monnaie d’État dans la course

La Banque centrale de Chine, PBOC (Peoples Bank of China) a annoncé le mois dernier qu’elle travaille depuis 5 ans sur le développement d’une monnaie numérique. La pièce est sur le point d’être lancée et devrait l’être au plus tard début 2020. Cela permettra à 1,4 milliard de Chinois d’avoir accès à une monnaie numérique plus rapide et plus évolutive, le yuan numérique.

L’adaptation doit être encouragée aussi bien dans le secteur privé que dans le secteur commercial. Des projets similaires tels que le JPM Coin (la monnaie numérique de la JP Morgan Bank) ne sont disponibles que pour un groupe d’utilisateurs sélectionnés. Le yuan numérique sera accessible aux investisseurs chinois et étrangers et facilitera les transactions internationales.

About Author

Collin is a Bitcoin investor of the early hour and a long-time trader in the crypto and forex market. He's fascinated by the complex possibilities of blockchain technology and tries to make matter accessible to everyone. His reports focus on developments about the technology for different cryptocurrencies.

Les commentaires sont fermés.