Bitcoin ETF à nouveau rejeté – C’est pourquoi il est illégal

  • La Securities and Exchange Commission des États-Unis a rejeté le dernier ETF Bitcoin de Wilshire Phoenix et NYSE Arca.
  • Un commissaire de la SEC, Hester Peirce, critique toutefois cette décision comme étant illégale et disproportionnée.

Comme l’attendaient de nombreux experts, la Securities and Exchange Commission des États-Unis a rejeté hier le dernier fonds négocié en bourse (ETF) Bitcoin en suspens. La SEC a rejeté la demande de Wilshire Phoenix et de NYSE Arca. La demande avait été déposée à l’origine à la mi-2019 et visait à répondre aux préoccupations de la SEC découlant des rejets précédents en combinant Bitcoin et les obligations du gouvernement américain dans l’ETF.

Comme la volatilité du prix des Bitcoin augmente, l’algorithme sous-jacent était censé favoriser les obligations d’État. Cependant, ce mécanisme n’a pas réussi à convaincre la SEC. Dans une déclaration de 76 pages, la Commission américaine des valeurs mobilières et des changes (US Securities and Exchange Commission) affirme que les demandeurs n’ont pas rempli les conditions nécessaires. En particulier, la SEC a réitéré ses préoccupations concernant la manipulation du marché et l’absence de dispositions pour une surveillance conjointe du marché.

En conséquence, le rejet est basé sur des raisons presque identiques à celles des autres demandes de Bitwise, VanEck et SolidX ainsi que de Direxion. Dans le document, la Commission américaine des valeurs mobilières et des changes écrit:

La Commission conclut que NYSE Arca ne s’est pas acquittée de la charge qui lui incombe en vertu de l’Exchange Act et des règles de pratique de la Commission de démontrer que sa proposition est conforme aux exigences de la section 6(b)(5) de l’Exchange Act et, en particulier, à l’exigence selon laquelle les règles d’une bourse de valeurs nationale doivent être « conçues pour empêcher les actes et pratiques frauduleux et manipulateurs » et « pour protéger les investisseurs et l’intérêt public ».

Par conséquent, le rejet de l’ETF Bitcoin est illégal

La commission est actuellement composée de trois commissaires et du président Jay Clayton. Si ce dernier est connu pour son approche critique des crypto-monnaies, il y a un commissaire qui s’exprime publiquement en faveur du crypto. Hester Peirce, également connu sous le nom de « Crypto Mom » dans la communauté de les crypto-monnaies, a déjà contredit les refus à plusieurs reprises.

Après le rejet hier de l’ETF Bitcoin par Wilshire Phoenix et NYSE Arca, elle a publié une autre contre-décleration. Elle y explique pourquoi le rejet est illégal et non proportionné. Dans l’introduction, elle déclare:

Cette série de désapprobations m’amène à conclure que la Commission n’est pas disposée à approuver l’inscription de tout produit qui permettrait d’accéder au marché du bitcoin et qu’aucune inscription ne répondra aux normes toujours changeantes que la Commission insiste pour appliquer aux produits liés au bitcoin – et uniquement à ces produits.

Comme dans les déclarations précédentes, elle fait valoir que, selon ses règles, la SEC n’est pas autorisée à enquêter sur le marché sous-jacent (le marché au comptant des bitcoins) en termes de manipulation, mais seulement sur celui du produit à approuver. Ainsi, la SEC établit un cadre d’examen plus strict que ce que les règles de la SEC permettent:

Comme je l’ai expliqué dans le Winklevoss Dissent, cette disposition oblige la Commission à se pencher sur les règles de la bourse qui cherche à coter le produit, et non sur les attributs des actifs ou des marchés sous-jacents au produit à négocier. La loi ne dit rien sur les marchés sous-jacents. […] Je suis persuadé que la proposition de NYSE Arca de déposer une règle pour inscrire et négocier les actions de la United States Bitcoin and Treasury Investment Trust (« la Fiducie ») satisfait à la norme statutaire pour les mêmes raisons qui m’ont persuadé que la demande de Bats BZX le faisait.

Peirce a également expliqué sa dissidence concernant l’allégation de l’absence d’accords entre les participants au marché. Dans les dépôts précédents, Peirce a déclaré que la SEC s’était rarement concentrée sur le statut réglementaire des marchés et les accords de surveillance conjointe:

Par exemple, dans les ordres du Palladium et du Platinum Trust, le principal accord de partage de la surveillance était la capacité de la bourse, en vertu de ses règles, à obtenir des informations de ses propres teneurs de marché enregistrés pour le produit approuvé.

En outre, la Bourse avait expliqué que la Bourse et le Chicago Mercantile Exchange (« CME ») sont tous deux membres de l’Intermarket Surveillance Group (« ISG »). Selon M. Peirce, cela a suffi pour que la SEC approuve une demande dans le cadre de décisions antérieures:

La Commission a précédemment noté que, lorsque deux bourses ou plus appartiennent à l’ISG, leur adhésion est considérée comme un accord de partage de la surveillance entre elles.

En conclusion, M. Peirce a donné une perspective qui ne donnera probablement pas à la communauté de les crypto-monnaies beaucoup d’espoir qu’un ETF Bitcoin soit approuvé au cours des prochains mois:

Ces nouvelles améliorations de la norme exprimées dans les demandes de la Commission semblent conçues dans un seul but : maintenir le bitcoin hors de nos marchés. […] En l’absence d’une justification rationnelle pour soumettre le bitcoin à une norme différente de celle appliquée dans les ordonnances précédentes, la Commission aurait dû approuver ce dépôt.

Ainsi, la majorité des experts semblent avoir raison d’affirmer qu’il n’y aura pas d’ETF Bitcoin en 2020.

Suivez-nous sur Facebook et Twitter et ne manquez plus aucune nouvelle ! Vous appréciez nos indices de prix?

About Author

Jake Simmons has been a crypto enthusiast since 2016, and since hearing about Bitcoin and blockchain technology, he's been involved with the subject every day. Beyond cryptocurrencies, Jake studied computer science and worked for 2 years for a startup in the blockchain sector. At CNF he is responsible for technical issues. His goal is to make the world aware of cryptocurrencies in a simple and understandable way.

Les commentaires sont fermés.